Home Institut suisse Jeunesse et Médias Logo ISJM Institut suisse Jeunesse et Médias

Du souvenir au récit

Rencontres entre des adolescents et des personnes âgées (2012-2015)

  • Le projet en quelques mots

Une rencontre entre générations autour du souvenir, pour réfléchir ensemble à la transmission et à la valeur d’une mémoire collective et vivante.

Les jeunes d’une classe rencontrent un groupe de résidant-e-s en EMS. Les personnes âgées racontent des souvenirs, les adolescent-e-s prennent des notes. Chaque jeune discute avec un-e résidant-e, ainsi se forment des duos. Puis les jeunes créent chacun-e un récit à partir de ces souvenirs et en collaboration avec les personnes âgées. Suite à plusieurs ateliers en classe (écriture et lecture à voix haute), les jeunes retournent à l’EMS pour partager leur texte avec les personnes âgées.

  • Objectifs

o Permettre des rencontres entre générations.

o Proposer une activité créative et une expérience d’écriture à des jeunes, afin de nourrir leur apprentissage de la langue et leur imaginaire.

o Donner la parole à des personnes âgées qui résident en EMS et mettre en valeur leur expérience de vie et leur rôle social.

o Par l’intermédiaire de ces récits tantôt dits, tantôt écrits, tantôt lus, proposer la découverte d’une mémoire collective.

o Conserver des traditions, des savoirs, des gestes anciens qui sont autant de témoignages d’une époque en Suisse romande.

  • Direction et partenariat

Après une expérience pilote, ce projet a été réalisé à quatre reprises, entre 2012 et 2015, avec 4 classes et 4 maisons de retraite à Lausanne, Pully et Yverdon.

Financement : Fondation Leenaards.

Direction : Association Jeunesse et Médias.AROLE, Lausanne.

Coordination et ateliers d’écriture : Céline Cerny, médiatrice culturelle et auteure.

Atelier « lecture à voix haute » : Joëlle Fontannaz, comédienne.

Photographie : Wiktoria Bosc.

  • Description du projet en quatre étapes

1. Nous proposons à un groupe d’adolescent-e-s trois entretiens avec des personnes âgées résidant en EMS. Chaque adolescent-e rencontre une personne âgée et les discussions ont lieu à deux. Au cours du premier entretien, les personnes font connaissance. Lors de la seconde rencontre, les personnes âgées racontent un ou plusieurs souvenirs. Un troisième entretien est organisé afin de travailler ensemble sur le texte en cours de création.

2. La personne âgée prête sa voix à l’adolescent-e. Puis l’adolescent-e prête sa plume à la personne âgée.

Les jeunes écrivent des récits à partir des souvenirs racontés. Afin de préparer cette étape, les jeunes suivent un atelier d’écriture en deux parties. La première partie, consacrée à l’écriture du souvenir et à la mémoire - on lit différents extraits d’auteurs -, a lieu avant les rencontres. La seconde partie de l’atelier se déroule après : on réfléchit ensemble à la notion de récit, aux outils dont on dispose pour écrire un texte à partir d’une histoire vraie. Comment, avec ses propres mots, mettre en récit la parole de l’autre, tout en respectant cette parole ?

3. Les souvenirs passent par la voix, puis par l’écrit, pour revenir portés par la voix.

Afin de préparer les jeunes à partager leur texte, un atelier « lecture à voix haute » est donné en classe par Joëlle Fontannaz, comédienne.

Pour clore le projet, une rencontre à l’EMS est organisée durant laquelle les jeunes lisent leur texte (à la personne âgée puis en public). Les moments de lecture sont suivis d’un apéritif festif. Les personnes âgées sont invitées à participer à l’événement et reçoivent les textes.

Le personnel de l’EMS, la direction de l’établissement scolaire, les familles des participants sont conviés.

4. Plusieurs moments d’évaluation ont lieu tout au long du projet avec les partenaires et les participants.

  • Mise en valeur

Durant l’automne 2015, Joëlle Fontannaz et Céline Cerny ont proposé une lecture d’un choix de textes parmi les 40 écrits sur 3 ans, à la bibliothèque publique d’Yverdon-les-Bains (17 septembre) et à la bibliothèque municipale de Lausanne (5 novembre), ainsi que dans un EMS ayant participé au projet. Ces lectures ont été accompagnées par une exposition de photographies de Wiktoria Bosc.

  • Les textes écrits durant l’expérience-pilote du projet ont été publiés dans un recueil: De mémoire et d-encre, éditions Réalités sociales, 2013, disponible en librairie.
  • L’édition 2013 du projet a donné lieu à un reportage radio dans l’émission le Labo sur Espace 2: Lignes de vie, diffusion le 15 septembre 2013.