Home Institut suisse Jeunesse et Médias Logo ISJM Institut suisse Jeunesse et Médias

Prix 2021 - Les Lauréats

Chères participantes et chers participants au Prix Enfantaisie,

Vous êtes 3'785 jeunes lecteurs de Suisse romande à avoir lu les cinq albums et les cinq romans en compétition: bravo et merci!
Et merci à vous, bibliothécaires, enseignantes et enseignants, d’avoir suivi et encouragé ces lectures, d’avoir accompagné les enfants dans leur exploration. Sans votre complicité, le Prix Enfantaisie ne pourrait pas exister.

Même sans remise de prix, annulée cette année pour toutes les raisons que l’on connaît, le Prix Enfantaisie 2021 a atteint son objectif de permettre la découverte de livres bien faits et la mise en pratique d’une lecture critique, afin de donner tout son poids au choix du meilleur album et du meilleur roman. Dévorés avec curiosité et sérieux par près de 4'000 lecteurs de 7 à 12 ans, les cinq romans et cinq albums sélectionnés pour eux par des libraires Payot et l’ISJM ont donc, malgré tout, réussi leur pari de «tenter» les jeunes jurés, et de stimuler leur sens de l’argumentation.

Deux ouvrages ont finalement su rallier leurs suffrages:
le Prix Enfantaisie 2021 est attribué à En cas d’attaque de Séverine Huguet (Éditions Talents Hauts) dans la catégorie «Album», et à Mystère à Minuit, la ville la plus hantée du monde de Camille Brissot (Éditions Syros) dans la catégorie «Roman».
Félicitations à leurs autrices et merci à tous les jeunes lecteurs qui les ont plébiscités!

Et le mot de la fin revient aux jurés, bien sûr:

Sur En cas d’attaque de Séverine Huguet:

  • «Les élèves ont eu beaucoup de plaisir à lire cet album et l'ont trouvé "très drôle". Ils ont tous recensé des événements qui les ont amusés.
    La chute leur a particulièrement plus; ils ont été très surpris par l'attaque, vaincue grâce aux entraînements de flemmardise!»
    Sandra Billet pour ses élèves, Le Brassus (VD)

Sur Mystère à Minuit, la ville la plus hantée du monde de Camille Brissot:

  • «Mystère à minuit est drôle et captivant. L’auteur décrit l’environnement avec beaucoup de détails. De plus, il y a une belle amitié entre le fantôme et le garçon. À la fin du livre, il y a un suspens qui donne envie de connaître la suite. Finalement, ce livre nous a permis d’apprendre de nouveaux mots.»
    Lorraine Caccamo pour ses élèves, Le Sépey (VD)